Gravure du 19e siècle

http://www.bourgogneromane.com/edifices/paray.htm

http://www.narthex.fr/news/archives-actualites/un-nouveau-chemin-de-croix-pour-la-basilique-paray-le-monial-bourgogne 

En cliquant sur le lien tout au début, vous apprendrez beaucoup de choses, à moins que connaissiez déjà ?

Autre source d'information : https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_de_Paray-le-Monial

En 973 le comte Lambert de Chalon fonda un cloître qui dès 999 fut placé par l'évêque d'Auxerre sous l'autorité de l'abbaye de Cluny, ce qui en fit, jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, un prieuré clunisien.

On ne possède aucune trace d'une première église (xe siècle). À partir du début du xie siècle, fut édifié un bâtiment que les fouilles récentes, conduites par Gilles Rollier, ont permis de découvrir ; cette construction se termina probablement par le massif occidental (porche et deux clochers) au début du xiie siècleUne nouvelle construction, bien plus ambitieuse, ne débuta certainement pas avant le milieu du xiie siècle, et commença alors par l'édification d'une grande abside avec déambulatoire, qui engloba d'abord l'abside précédente. Les travaux progressèrent avec une extrême lenteur, et ne furent pas achevés avant le début du xive siècle (étage gothique du clocher principal, remplacé au XIXe par un pastiche néo-roman). L'essoufflement final du chantier fit que les travaux s'interrompirent alors que moins de la moitié de la nef prévue avait été bâtie, ce qui laissa un édifice qui apparaît curieusement proportionné[réf. nécessaire].

Depuis la fin du xixe siècle, Paray-le-Monial et son église sont un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés de France. L'objet de ces pèlerinages est l'adoration du Sacré-Cœur, due aux visions de Marguerite-Marie Alacoque dans la deuxième moitié duxviie siècle et plus encore à l'action du jésuite Claude La Colombière.

En 1875, l'église est élevée au rang de Basilique mineure, titre papal donné ici pour honorer la ville où Jésus a demandé àSainte Marguerite-Marie de faire connaitre son message d'amour.

 

Afficher l'image d'origine

En ce dimanche 5 juin, nous sommes invités che Dominique filleule de Raymond, la plus âgée de nos nièces ! Bon dimanche à vous qui passez par là !