Weekend de tâtonnements pour l'équipe médicale de la Croix Rousse : en effet si Michèle a retrouvé du tonus et un meilleur moral, il reste à régler efficacement son système de ventilation.

Pression, volume, saturation oxygène, gaz carbonique, tension, pouls, température, rythme cardiaque, gaz du sang.... tout est contrôlé en permanence et ces différents paramètres s'affichent en direct sur écran dans sa chambre et au PC de l'état-major pardon au bureau de l'équipe médicale. Dès qu'un paramètre déconne, ça se met à couiner et quelques instants plus tard une infirmière arrive et bidouille certains paramètres jusqu'à ce que le couinnement disparaisse. Par contre si la fonction vitale est menacée, ça ne couine plus, c'est une sirène qui se met en branle et réveille tout le 4ème arrondissement de Lyon. Ce n'est pas arrivé pour Michèle, mais c'est arrivé à plusieurs reprises pour l'un ou l'autre de ses compagnons d'infortune. Cela m'a fait sursauter plusieurs fois ! Impressionnant et stressant !

Dès qu'elle enlève son masque elle est au bord du malaise respiratoire, ce qui s'est produit à 2 ou 3 reprises ce weekend. Heureusement tout est sous contrôle, néanmoins l'équipe médicale de Réanimation gardera Michèle jusqu'à ce qu'elle retrouve une respiration normale et autonome en position assise ou debout. La ventilation restera une absolue nécessité en position couchée. Compte tenue de son état, le régime des visites s'est assoupli mais elles restent réservées à la famille. 

Cordialement à tous

Raymond - 17 octobre 2016 à 02h15