Peu de choses nouvelles depuis le dernier message. On sait seulement que l'équipe médicale de la Croix Rousse cherche et tâtonne pour trouver la meilleure solution technique afin d'aider Michèle à respirer suffisamment la nuit pour éviter une montée trop forte du dioxyde de carbone (CO2) dans son sang au cours de la nuit. Trop de CO2 dans le sang et c'est le malaise respiratoire assuré. Donc pas question de renvoyer Michèle dans un établissement de convalescence, tant que le matériel et les différents paramètres de l'assistance respiratoire ne sont pas testés avec succès plusieurs nuits de suite. 

C'est Rémi qui a enfin obtenu des explications claires et franches ce jour de la part de l'équipe médicale. Jusqu'à présent nous n'avions que des choses approximatives et des promesses jamais tenues. Hier j'étais trop énervé, trop déboussolé, trop perturbé pour asticoter les personnels présents car ce n'étaient que des infirmières qui ne disaient pas grand chose et ne pouvaient pas parler à la place des médecins invisibles. C'est chose faite grâce à un kiné en charge de trouver la formule magique qui pourrait aider Michèle à retrouver son souffle. Hier elle était également très énervée et nous sommes quittés avec une montagne de questions en souffrance car il était impossible de communiquer avec le masque complet sur le nez et la bouche, la grande difficulté de Michèle pour écrire 3 mots sur une ardoise. Merci à Rémi qui lui aussi est arrivé à midi très énervé et remonté, bien décidé à en savoir plus. Avec son sens de la communication diplomatique mais musclée, il a enfin pu obtenir ces informations ! Mon petiot est un grand monsieur ! Je l'embrasse très affectueusement. Du coup la tension est retombée tant du côté de Michèle que du mien !

Il reste que les journées sont bien longues et pénibles pour Michèle et je vous invite à lui rendre visite si vous passez par Lyon. Les coordonnées de Michèle sont inchangées depuis le message précédent 

Encore un grand merci à tous pour votre soutien. 

Très cordialement

Raymond