Michèle est toujours en attente de l'opération de la trachéotomie prévue pour ce mercredi 9 mais c'est dur, très dur pour elle. Hier dimanche nous sommes restés avec Mimi et c'est une vraie misère de la voir si mal à l'aise, si inconfortablement ficelée dans tous les sens, sans pouvoir vraiment bouger, ni parler, ni boire ni manger. C'est un supplice qu'elle doit endurer car étant dans un service de réanimation, il y a des moments où elle n'a pas accès au personnel médical pour régler un petit problème, en raison d'une arrivée de malades en situation d'urgence vitale. Ils ont des priorités à gérer. Hier elle a attendu 2 heures pour pouvoir passer du fauteuil au lit. Elle voulait que je le fasse mais comment faire alors qu'elle est branchée en tous sens avec une jambe dans le plâtre. Deux infirmiers sont enfin venus avec un lève-personne et ont mis plus d'un quart d'heure pour effectuer le transfert. Hier soir coup de stress et manque d'air en conséquence.... dure, très dure cette interminable attente. Hier je lui ai collé une photo de Mathias sur le mur en face d'elle en train d'aider sa mère à préparer des zaricots ! Tellement elle en avait marre, elle n'en voulait pas mais finalement elle a été bien contente de le voir son petit bout de chou !

Séquence sourire et rafistolage hier : je suis venu avec cheville et crochet pour remettre en place la pendule de sa chambre qui est tombée 2 fois dans la poubelle, Rémi a fourni une pile nouvelle. Les Mac Giver-Chenaud ont encore frappé en milieu hospitalier ! Bon je sais Mimi va passer encore plus de temps à compter les secondes et les minutes... pas les secondes car j'ai fait un sort à la trotteuse qui avait été déformée pendant la chute ! 

Amitiés à tous et je sais que vous avez parfois de la peine à mettre un commentaire tant sur le blog que sur Facebook .... à défaut vous pouvez lui mettre un mail sur mic.chenaud@orange.fr

Raymond - 7 novembre 2016 à 11 heures