Mauvaise journée pour Michèle : ce matin débranchement intempestif de la tuyauterie vers 7 heures. Désaturation en oxygène immédiate provoquant un arrêt respiratoire suivi d'un arrêt cardiaque. Intervention énergique de l'équipe médicale, massage cardiaque et Mimi revient à elle. Grosse peur pour l'équipe médicale. Michèle aurait eu une nuit très agitée, aurait-elle involontairement provoqué le débranchement ? Y aurait-il eu trop d'eau (condensation normale) dans le circuit respiratoire l'empêchant de bien se ventiler ? Provoquant par là même des gestes désespérés car elle m'a dit avoir sonné à plusieurs reprises le personnel médical ? Elle aurait jeté son ardoise pour attirer l'attention. Tout n'est pas clair mais laissons revenir Michèle a un meilleur état et je pense qu'il va y avoir une explication des gravures après son opération. Néanmoins ça pose sérieusement le problème de sa dépendance permanente à la machine : la trachéo n'étant que le moyen d'avoir un accès plus directe à la ventilation, le manque total d'autonomie respiratoire en cas de débranchement est un vrai problème pour les médecins. Espérons que ce nouvel épisode ne retardera pas la trachéo et que cette dernière permettra avec une rééducation respiratoire adaptée un retour à une plus grande autonomie respiratoire. 

Gardons espoir mais c'est compliqué !

Raymond 7 novembre à 20h30