Le rétablissement de Michèle se poursuit : la sonde gastrique a été retirée et maintenant l'alimentation peut redevenir presque normale. Et hier nous avons eu notre première formation théorique sur la trachéotomie, le fonctionnement du dispositif médical, les gestes d'hygiène, la manipulation du matériel.

Pour les béotiens comme moi, voici quelques schémas explicatifs :

image-dico-tracheotomie

Pour ceux qui ne visualise pas le dispositif, en voici un schéma tout simple pour savoir de quoi on parle !

tracheo

 

Et vu de plus près, voilà comment ça se pose et comme ça vous comprendrez pourquoi un trachéotomisé a de la peine à parler. Pour que la ventilation soit optimale, il faut rendre le système étanche en gonflant le ballonnet (n°5) pour que l'air prenne bien la direction des poumons vers le bas. En conséquence l'air ne passe plus à travers les cordes vocales, donc silence radio. Pour parler, il faut dégonfler le ballonnet et provoquer ainsi des fuites d'air vers les cordes vocales. Pour cela il faut augmenter le volume d'air insufflé pour bien ventiler les poumons et permettre aux cordes vocales de fonctionner. Et quand je ne voudrais plus entendre Michèle : pouet-pouet je regonfle le ballonnet avec ma poire-pompe à air ! pouet-pouet et à nouveau silence radio ! Pratique non ?  pour éviter que le ton monte entre nous ! Je serai alors le seul à pouvoir parler et ainsi lui souffler dans les bronches.... pour son plus grand bonheur et sa survie ! 

matériel

et voici vu de près le matériel ! Bon d'accord ce n'est pas très glamour mais je vous épargne les photos trouvées sur internet où l'on voit également le matériel installé sur des patient. Sur cette photo, il manque 4 choses pour que la panoplie soit complète :

1- un "nez" : un petit embout placé sur l'orifice de la canule pour respirer sans machine à ventiler et aspirer directement l'air extérieur - ce nez possède un petit filtre qui joue le rôle des poils du nez qui avec leurs petits bras musclés débarrassent l'air des plus grosses cochonneries ambiantes

2 - la valve de phonation qui permet de parler encore mieux qu'avec le seul ballonnet dégonflé en renvoyant l'air expiré vers le larynx donc vers les cordes vocales alors que l'air inspiré file vers les poumons

3 - le pouet-pouet qui peut être remplacé par une simple seringue (sans aiguille, bien sur) qui permet de regonfler le ballonnet en injectant la bonne quantité d'air sans pouet-pouet !

4 - le matériel d'aspiration des mucosités (ce qui remplace en bien moins pratique notre bon vieux mouchoir (version CDI) ou le kleenex (version CDD)

Bon maintenant que je et que vous connaissez la théorie, reste la pratique et ce sera pour aujourd'hui en principe !

Et voili, voilà c'est tout pour aujourd'hui ! Je ne vous cache pas que ça n'a pas franchement emballé notre Mimi car c'est un dispositif contraignant qui nécessite une hygiène quotidienne, mais il faut bien se faire une raison : c'est ça ou la fin des zaricots ! Alors, je ne sais pas vous, mais les zaricots je ne veux pas en voir la fin, surtout ceux de Mimi !

Bises à tous

Raymond 1er décembre 2016 à 7h30